LETTRE D'INFORMATION AVRIL 2017

La vie des marchés : L'économie est-elle plus importante que la politique ?
Mois boursier de mars :
Notre fonds d'actions éligible au PEA :
Le fonds du mois : Rouvier Valeurs

Le retour des actions chez les épargnants en France ?

Crédit immobilier : Résiliation de votre "chère" assurance de prêt

Taux : Légère hausse entre 0,01% et 0,10% suivant la durée


La vie des marchés :

L'économie est-elle plus importante que la politique ?

(DNCA Finance) Il est désormais indéniable que la situation économique de la zone euro s’améliore sous l'effet puissant du phénomène reflationniste. Les entreprises l’ont confirmé lors de la publication des résultats annuels 2016 qui ont d’ailleurs entraîné de légères révisions en hausse des prévisions de bénéfices, une première sur l'indice DJ Stoxx 600 depuis 2011. Pour autant, les flux des investisseurs ne sont toujours pas véritablement revenus sur les actifs européens. Ces derniers attendent vraisemblablement le résultat des élections françaises pour acheter des actions européennes. Ce résultat déterminera aussi les prochaines avancées de la zone euro et de l'Europe en général.

Mercredi dernier, les Britanniques ont enclenché la sortie de l'Europe et les Ecossais la tenue probable d'un nouveau référendum sur leur indépendance. Si beaucoup tentent d'imputer à l'Europe tous les maux possibles et imaginables c'est probablement qu'elle est restée plus un concept politique pour les populations qu'une réalité économique (pourtant avérée quand on regarde la progression des Produits Intérieurs Bruts depuis sa création). Par ailleurs, les unions monétaires ne sont pas forcément responsables de la gestion calamiteuse des comptes publics et des promesses impossibles à financer de candidats très éloignés du fonctionnement des économies libérales dans un monde ouvert et globalisé.

Aux Etats-Unis, la politique et la capacité d’agir de la nouvelle administration soulèvent désormais des interrogations parmi les investisseurs. La bourse américaine hésite de plus en plus à poursuivre son mouvement haussier dans l’attente de l’application concrète des promesses de campagne de Donald Trump. La bonne nouvelle c'est aussi que la démocratie américaine prouve qu'elle dispose de puissants contrepouvoirs qui permettent d'éviter les comportements crypto-monarchistes de certains régimes politiques où le Président dispose de trop de pouvoirs....Pour se consoler, on pourrait dire que le risque et l'aléa politique n’est peut-être pas le seul apanage des pays du Vieux Continent.

Mois boursier de mars :

Le CAC40 a augmenté de +5,43% pour terminer à 5122,51 points au 31 mars 2017. Le MSCI Europe dividendes a augmenté de +3,51% pour terminer à 5744,87 points au 31 mars 2017.

Notre fonds d'actions éligible au PEA :

Fort de notre expérience, nous avons lancé un fonds de fonds virtuel éligible PEA au 1er juillet 2014.
Sur le mois de mars le fonds a augmenté de +4,70% versus +5,43% pour le CAC40.
Sur l’année 2017 la performance cumulée des fonds sélectionnés est de +6,34% versus +5,35% pour le CAC 40.
Depuis le 1er janvier 2014 la performance cumulée des fonds sélectionnés est de +27,14% versus +19,24% pour le CAC40.

 

Le fonds du mois :

Rouvier Valeurs

(Rouvier Associés) Rouvier Valeurs est le fonds emblématique de la société de gestion Rouvier Associés.
Il affiche une performance annuelle nette supérieure à 8,4% en moyenne depuis sa création il y a maintenant plus de 25 ans.

Le processus de gestion de Rouvier Valeurs répond à une discipline de collectionneur mise en œuvre par une collégialité de gérants. Il consiste à sélectionner des sociétés de grande qualité affichant une rentabilité de haut niveau, assise sur des atouts concurrentiels solides, et une valorisation fiable. Le fonds investit lorsque le titre présente en bourse une décote par rapport à l’analyse de sa valeur intrinsèque, ce qui autorise une marge de sécurité et un levier financier. Les entreprises sont conservées en portefeuille aussi longtemps que les critères de qualité et de prix sont réunis. Fruit de cette stratégie de sélectivité des investissements, le portefeuille est concentré et piloté en fonction du potentiel de chacun des titres.

La rigueur de ce processus et sa consistance dans le temps permettent de concilier une assise de sécurité et un potentiel de rentabilité dans la durée. Au cours des 5 dernières années, la part de Rouvier Valeurs s’est revalorisée de plus de 61% (au 31 mars 2017).

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.


Le retour des actions chez les épargnants en France ?

(LES ECHOS) Jugées plus attractives que les autres produits financiers, les actions ont connu un regain d’intérêt des épargnants. L’embellie boursière des derniers mois n’y est pas pour rien.

Et si les Français se remettaient à acheter du risque ? C'est en tout cas la conclusion de la dernière enquête du Cercle de l'Epargne/Amphitéa, publiée le 21 mars, qui montre un retour en force des actions parmi les placements favoris des épargnants en 2017.

Une appétence pour le risque

La dynamique en faveur des actions est très nette, constate l'étude. Plus d'un Français sur trois (38 %) considère que les actions sont un placement « intéressant » en 2017, contre seulement 29 % en 2016. Signe que les choses évoluent, les détenteurs de placements financiers sont quant à eux 45 % à les juger attractives. L'intérêt grimpe même à plus de deux Français sur trois (68 %) pour ceux qui ont souscrit un Plan d'épargne en actions (PEA). « Les souvenirs de la crise financière de 2008 et de celles des dettes souveraines de 2011 s'estompent », explique Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'Epargne.

Cet appétit des Français pour les actions est surtout imputable à la récente hausse des marchés financiers, en pleine euphorie après l'élection de Donald Trump à la présidence américaine. Depuis le début de l'année, les principales places financières mondiales ont fortement progressé et le CAC 40, même en léger retrait par rapport aux autres indices, a dépassé les 5.000 points . Les actions ont également profité de la baisse de rendement des autres placements devenus moins attrayants aux yeux des investisseurs particuliers.

La sécurité avant tout

Mais, s'ils sont prêts à prendre plus de risque pour leurs investissements, les Français cherchent toujours en priorité de la sécurité. Comme le montrent les chiffres de l'étude, même en hausse, les actions sont toujours distancées par les investissements immobiliers locatifs avec 68 % (65 % en 2016) et l'assurance-vie avec 59 % (62 % en 2016), jugés plus intéressants. « Les actions font partie du trio de tête des placements préférés, mais beaucoup d'épargnants privilégient encore la sécurité sur le rendement », constate Philippe Crevel.

A tel point que même lorsqu'ils optent pour de l'assurance-vie, les Français privilégient les fonds euros, qui garantissent le capital investi, quand seulement 18 % investissent dans des unités de compte (UC). Toutefois, la baisse des rendements sur les fonds euros modifie progressivement les comportements et les épargnants se tournent davantage vers les unités de compte [fonds actions, fonds obligataires...] pour trouver de la rentabilité avec leur contrat d'assurance-vie. En attendant, peut-être, de passer plus franchement aux actions..


Crédit immobilier :

Résiliation de votre "chère" assurance de prêt

Au sein de la loi du 21 Février 2017 le droit de résiliation annuel du contrat d’assurance emprunteur visant à garantir un crédit immobilier a été adopté.
Il est possible de résilier, tous les ans, son contrat d’assurance emprunteur de son crédit immobilier. L’économie peut dépasser plusieurs milliers d’euros.
Cette résiliation annuelle est applicable de façon systématique aux offres de prêt émises à compter du 22 février 2017. Si le contrat à moins d’un an, le souscripteur a la possibilité de le résilier à tout moment pendant un délai de 12 mois, pour lui substituer une contrat avec des garanties équivalentes.
Pour les contrats en cours avant cette date, il faudra attendre le 1er janvier 2018 pour bénéficier de cette nouvelle disposition.
Concrètement, afin de résilier son contrat par un autre proposant des garanties équivalentes, il faudra adresser à son assureur un courrier recommandé 2 mois avant la date d’échéance dudit contrat.
Si la banque auprès de laquelle le crédit immobilier est souscrit souhaite refuser cette modification, elle devra motiver sa décision.
N’hésitez pas à nous interroger T 04 78 34 08 91 sophie.cathelin@agavic.fr

Taux :

Légère hausse entre 0,01% et 0,10% suivant la durée :

TAUX FIXES (*)

7 ans 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans
0.75% 1.10% 1.45% 1.61% 1.92%


(*) Conditions de revenus et/ou d’apports exigés, taux pour particuliers résidence principale, secondaire, locative et sous réserve du maintien des taux par la ou les banques pendant le mois entier.

Retrouver toutes ces informations sur notre site http://agavic.fr/#/fr_FR/index.html



Sophie Cathelin - Franck Cerisola

Olivier Borel (P : 06 07 65 16 21)


Patrick Recipon (P : 06 86 26 28 74)

Cabinet Agavic – 67 Route de Paris – 69160 TASSIN LA DEMI LUNE
Tel : 04 78 34 08 91 – Fax : 04 78 34 73 09
Email :
contact@agavic.fr

www.agavic.fr

 

Crédit immobilier

Vous souhaitez acquérir votre résidence principale, une résidence secondaire, réaliser un investissement locatif ou acheter les murs de votre société ?

Le cabinet AGAVIC vous aide dans votre recherche pour obtenir votre prêt aux meilleures conditions : taux d’intérêt les plus bas, mais aussi des frais de dossier bancaire et des indemnités de rachat anticipé négociés, une assurance de prêt déléguée (économie pouvant aller jusqu’à 50% du coût de celle-ci) et type de garantie.

Nous privilégions un service de proximité : présents sur la région Rhône Alpes, nous vous accompagnons, avec un suivi personnalisé jusqu’à la signature chez le notaire. Nous participons, si vous le souhaitez, au rendez-vous avec les banques sélectionnées.

En nous confiant votre projet, vos démarches auprès des établissements financiers sont simplifiées, les délais et le coût global de votre emprunt optimisés.

Crédit immobilier >>